Accueil du site > Traductions

Traductions

 

Lise Gruel Apert a reçu le prix Likhatchov le 28/11/11

Le 28/11/11, sur proposition de la Maison de Littérature Pouchkine (Saint Pétersbourg), Lise Gruel-Apert a reçu le prix de la fondation Likhatchov (Likhatchev) pour : "sa contribution à la conservation de l’héritage historico-culturel de la Russie". "за большой вклад в сохранение историко-культурного наследия России". Ce prix lui a été décerné pour (...)
En savoir plus


Les Contes populaires russes d’Afanassiev - Tome III

Alexandre Nikolaieivitch Afanassiev (1826-1871) fut historien de la civilisation et de la littérature russes, ethnographe, archiviste, critique, et connaissait presque toutes les langues indo-européennes. Lise Gruel-Apert, traductrice des Contes populaires russes, est maître de conférences de civilisation et linguistique russes à l’Université de (...)
En savoir plus


Les Contes populaires russes d’Afanassiev - Tome II

Les Contes populaires russes constituent l’un des recueils les plus importants de notre patrimoine culturel européen, et l’œuvre d’Afanassiev, par son influence, est comparable à celle des frères Grimm. Pour rassembler les récits épars, Afanassiev, d’une extrême modernité dans sa démarche, s’adresse, dès 1850, à la Société russe de géographie, qui (...)
En savoir plus


Les Contes populaires russes d’Afanassiev - Tome I

Ce premier tome est paru en Janvier 2009 aux éditions Imago, le second en Novembre 2009 et le 3ème vient de paraître au mois d’Octobre 2010.

Les Contes populaires russes constituent l’un des recueils les plus importants de notre patrimoine culturel européen, et l’œuvre d’Afanassiev, par son influence, est comparable à celle des frères Grimm. Pour rassembler les récits épars, Afanassiev, d’une extrême modernité dans sa démarche, s’adresse, dès 1850, à la Société russe de géographie, qui (...)
En savoir plus


Les contes populaires russes d’Afanassiev (Tome 1, 2 et 3 - épuisés)

Les contes populaires russes d’Afanassiev sont un des recueils de contes les plus importants de l’Europe du XIXème siècle. Ils contiennent près de six cents textes. Ce recueil a joué un rôle immense dans la culture russe (littérature, musique, folkloristique).

Les Contes populaires russes constituent l’un des recueils les plus importants de notre patrimoine culturel européen, et l’œuvre d’Afanassiev, par son influence, est comparable a celle des frères Grimm. Pour rassembler les récits épars, Afanassiev, d’une extrême modernité dans sa démarche, s’adresse, des 1850, a la Société russe de géographie, qui (...)
En savoir plus


Nouveaux Contes populaires russes d’Afanassiev (épuisé)

Les Nouveaux Contes… rassemblent contes et variantes n’ayant pu trouver place dans l’édition précédente

Les Contes Populaires Russes réunis par Afanassiev sont le recueil le plus important et le plus célèbre de contes de la deuxième moitié du XIXe siècle en Russie. C’est un ouvrage monumental puisqu’il rassemble près de six cents contes, soit mille cinq cents pages, notes comprises. Le succès fait à la première édition française justifiait d’entreprendre (...)
En savoir plus


Les Racines historiques du conte merveilleux de V. Propp

C’est l’œuvre maîtresse de Propp, dans laquelle celui-ci cherche à répondre à la question de l’origine des contes merveilleux : « Comment expliquer l’existence de contes semblables sur la princesse grenouille en Russie, en Allemagne, en France, chez les Indiens d’Amérique du Nord et en Nouvelle-Zélande, alors que l’on ne peut démontrer l’existence de (...)
En savoir plus


Les Fêtes agraires russes de V. Propp (épuisé)

Dans toutes les fêtes calendaires remontant au paganisme, le but des paysans est de provoquer la fertilité de la terre. Culte des morts, action psychologique magique sur la nature, mise à mort et renaissance des divinités agraires, érotisme rituel, tels sont les moyens d’action mis en œuvre par la paysannerie russe.

A la Noêl, dans les campagnes russes, on faisait un grand feu dans-la cour de la ferme et on dansait en rond autour, en appelant les morts a venir s’y réchauffer... Au printemps, les jeunes filles liaient entre elles un pacte d’amitié et pratiquaient des rites d’où les hommes étaient exclus... Décrites a la fois dans leur spécificité russe et dans (...)
En savoir plus


Le Paganisme des anciens Slaves de B. Rybakov

Est-il possible de sonder la profondeur de la mémoire ethnographique et de découvrir qu’elle ne se mesure pas seulement en siècles mais en millénaires ? Est-il possible de comprendre les formes de pensée des chasseurs du paléolithique, de reconstruire un culte de cervidés femelles datant du mésolithique, de déterminer la cosmogonie des agriculteurs (...)
En savoir plus


Le Rire rituel dans le folklore verbal

article de V. Propp, Leningrad 1939
revue I.R.I.S. 2004, n° 27 : "Nous ne rions pas comme on riait autrefois..."

L’auteur s’efforce de comprendre comment on riait dans les sociétés chasseresses, agricoles, etc.
En savoir plus